2019.0.17.0 LU/FR

Alejandro Mesonero Romanos

Retour au garage.

Commençons par le logo CUPRA. Qu'en est-il ?

Nous entravons ces codes classiques dans le monde automobile. Nous nous attachons davantage à l'esprit et à la philosophie sous-jacente de la division CUPRA plutôt qu'au produit lui-même.

Nous voulions créer un sentiment d'appartenance à une famille. Nous avons donc recouru à l'analogie des triangles. Imaginez deux triangles en intersection. La forme d'un triangle est très dynamique. Elle a une base stable et se dirige dans une direction claire.

Et ensuite, vous l'avez retournée.

Pour lui donner plus de vitesse et la rendre plus dynamique. Par ailleurs, nos produits seront complétés par des pièces, des accessoires et des collections. Nous nous penchons également sur plusieurs partenariats différents avec d'autres marques et d'autres personnes pour l'expérience complète CUPRA. Pour nous, ce n'est pas simplement le produit qui compte : nous regardons bien plus loin.

Quelle est l'idée sous-jacente CUPRA ?

Comme concept, la performance pure est quelque peu désuète. Ce n'est pas la dernière fraction de seconde de vitesse qui compte. Lorsque vous regardez au-delà, vous trouverez un nouvel élément dans nos voitures. Nous recherchons quelque chose de plus raffiné, ni brutal, ni agressif, mais plus élégant. Nous visons à plus de détente et plus de style.

La vitesse est assurément l'une des composantes de CUPRA. Comment décririez-vous la vitesse ?

La vitesse, c'est l'idée de se déplacer très rapidement, d'aiguiser vos sens, votre vision, l'adrénaline qui vous maintient en éveil. la sensation de vitesse en soi est magique. Si vous mettez un enfant de trois ans dans un caddie et que vous le poussez, vous créez une sensation de vitesse et vous verrez immédiatement un sourire se dessiner sur son visage. C'est à l'intérieur de nous tous. La vitesse, c'est cool. Se déplacer rapidement, c'est cool.

Dans l'univers CUPRA, vous pouvez passer d'une expérience à l'autre comme si de rien n'était.

Ce qui importe pour nous, c'est le trajet. Il ne s'agit pas uniquement de la vitesse en tant que telle, ni de gratter la dernière milliseconde d'un tour de piste sur le circuit de Nuremberg - ce que nous avons déjà fait ! Le plaisir, c'est la façon dont on y arrive.

Quelle est la différence lorsque l'on pilote une CUPRA par rapport à une autre voiture qui est simplement rapide ?

Il ne s'agit pas seulement de rouler à vive allure. Le son, les matériaux utilisés à l'intérieur de la voiture et même l'odeur. Dans une voiture puissante, tout fait appel aux sens. Il y a d'abord l'attrait visuel si nous nous concentrons sur l'apparence de la voiture. Mais la souplesse est tout aussi importante. Certains éléments sont composés de fibre de carbone, mais cela va au-delà du simple fait de placer quelques pièces en fibre de carbone sur la voiture. C'est la légèreté globale des matériaux qui est déterminante.

Tout cela sert à rendre la voiture ultra-performante, à utiliser des matériaux et des textiles remarquables, mais pas à la rendre simple. Elle comporte un élément pour retourner au garage.

Est-ce que CUPRA se concentrera essentiellement sur le pilote ?

Énormément. Nous créerons un environnement tourné vers le pilote, toutefois pas d'une manière puritaine du point de vue de la course. Nous employons des matériaux qui sont agréables au toucher - nous aimons le contact humain. C'est pourquoi nous avons décidé d'utiliser une couleur cuivre, une couleur très chaude, authentique. Nous voulons transmettre ce sentiment de chaleur véhiculé par la marque. Le cuivre n'est pas froid comme l'aluminium, mais plus chaud et plus proche des gens, plus humain.

Que réserve l'avenir au design CUPRA ?

Rien n'est figé. Nous n'affirmons pas que cette gamme particulière est caractéristique à CUPRA. Les voitures CUPRA sont sportives, elles ont du caractère, mais elles ne vont pas vous mordre. Cependant, la limite est assez mince entre le fait de réaliser quelque chose qui a du caractère et quelque chose d'agressif. Un certain niveau d'élégance s'ajoutera sans aucun doute à la sportivité des voitures CUPRA.

« Nous sommes convaincus que la voiture électrique peut être une voiture de course »

Vous venez de présenter la toute nouvelle CUPRA e-Racer.

Oui, et elle est totalement électrique ! Cette voiture a été conçue à partir de rien comme voiture entièrement électrique - et est très compétitive. L'objectif que nous nous étions fixés était simplement d'être aussi rapide qu'un moteur à combustion interne. Concernant le design, l'histoire est intéressante : vous souvenez-vous de la première Cup Racer ? Nous avons très rapidement assemblé le tout et ce fut un succès retentissant. Cependant, nous n'avons pas eu le temps de développer l'aérodynamique, notamment parce que c'était un projet secret en quelque sorte. Nous n'avons pas effectué de contrôle aérodynamique.

Pour la version Evolution, nous nous sommes concentrés sur un objectif : accroître la rapidité de la voiture de 8 km/h, sans toucher au moteur, simplement en utilisant l'aérodynamique. Et l'apparence de la voiture devait encore être améliorée. Et nous l'avons fait. Et lorsque nous avons commencé à parler de l'e-Racer, c'était un autre défi de taille, car notre objectif n'était pas simple du tout. L'aérodynamique et le poids sont devenus des éléments très importants. Les ingénieurs ont abordé la question du poids pour tenter d'obtenir le meilleur rapport puissance/poids possible. Mais l'aérodynamique était notre affaire, nous les concepteurs. Nous voulions également une voiture avec une plus belle apparence que la seconde version de la Cup Racer.

Et voilà. Nous l'avons fait. Nous sommes convaincus que la voiture électrique peut être une voiture de course ou qu'une voiture de course peut être électrique et esthétique tout en suscitant toutes ces émotions que nous évoquons.

« Nous entravons ces codes classiques dans le monde automobile ».

Le développement d'une nouvelle marque de voiture à partir de rien impose-t-il des défis particuliers ?

Vous devez avoir une idée très claire de la philosophie. Vous devez comprendre la philosophie de ce que vous êtes sur le point de réaliser. Je me suis posé la question : comment j'imagine la voiture dans quatre ans ? Et c'est à partir de là que j'ai commencé à réaliser mon travail.

Quelles passions avez-vous en dehors de la conception ?

La conduite. (rires)

Quel est votre moteur ? Avez-vous une attitude particulière à l'égard de votre vie ?

Je pense que c'est la passion. J'ai commencé à dessiner des voitures lorsque j'avais 11 ans dans mes cahiers d'école. Au final, j'ai réussi à faire les études que je voulais vraiment, à savoir le design.

Qu'en est-t-il des autres personnes qui développent et construisent les CUPRA, quelle est leur particularité ?

Notre main d'oeuvre a été sélectionnée. Les employés doivent sentir la marque. Et par ailleurs, il doit s'agir de personnes prenant un certain niveau de risques. Il faut parfois remuer ciel et terre pour imposer ses idées. Il y en a qui disent : j'y arrive, mais qu'en est-il si nous le faisions de cette façon ? Les personnes qui travailleront dans la production doivent être qualifiées. Un certain nombre de pièces sera réalisé et monté à la main. Nous accordons une grande attention au détail, mais également à cette passion qui consiste à créer des choses de ses propres mains. On ne peut pas faire cela dans une usine, il faut une petite exploitation, comme nous avons ici à Martorell.