2019.0.11.0 LU/FR

DJ Argy

Style de vie CUPRA: la passion est décuplée lorsqu'elle est partagée.

Parlez-nous de votre passion pour la musique.

Lorsque j'avais 15 ans, j'avais l'habitude d'aller chez mon disquaire local sans cesse. Un jour, ce gars qui travaillait là m'a donné un CD-Rom avec un logiciel de production musicale. Après l'avoir installé sur mon ordinateur, je n'ai pas quitté la maison pendant une semaine. C'était le commencement. Maintenant, je fais le tour du monde.

Quelle est votre démarche créative?

Mes morceaux sont toujours créés en studio, habituellement très tôt le matin. Je ne partage pas les habitudes de sommeil de la plupart des autres artistes, j'ai un sommeil qui est en réalité plus proche de quelqu'un qui travaille dans une banque.

Je crée toute ma musique par moi-même. Passer du temps seul est très thérapeutique et l'isolement est ce qui stimule mon esprit créatif. La collaboration est un peu plus difficile et inhabituelle dans la scène musicale électronique.

Mais j'adore travailler avec des gens qui ont quelque chose de totalement différent à apporter. C'est pourquoi j'adore travailler avec des chanteurs : ils ont des compétences différentes, mais nous partageons la même passion. C'est fascinant de trouver des gens qui sont également passionnés par ce qu'ils font, qui s'écoutent véritablement et qui aiment tout simplement créer ensemble.

 

Vous sentez-vous d'une certaine façon en connexion avec votre public lorsque vous donnez un concert ?

J'adopte un état d'esprit véritablement particulier lorsque je me produis sur scène et je perds toute notion du temps et de l'espace, exactement ce qui arrive en studio lorsque je crée un nouveau morceau. Ce n'est pas un don qu'ont les personnes créatives, cela arrive à tout un chacun lorsque le présent dépasse tout.
Mais toute la magie réside dans l'art d'amener le public à un stade où son esprit s'ouvre entièrement et où il dansera sur n'importe quelle morceau. Sinon, les DJ auraient été depuis longtemps remplacés par des playlists mélangées. Il n'existe pas de bouton magique qui crée cette ambiance instantanément.

Lorsque cela arrive, c'est tellement profond que je peux quasiment le toucher. Je peux sentir exactement le moment où je me connecte avec le public. Il n'y a rien qui peut me faire ressentir autant de joie que le partage d'une passion.

Des modèles ?

J'admire les gens qui ont résisté à l'épreuve du temps. Des artistes comme Ryuichi Sakamoto qui a un registre extrêmement varié, encore extraordinaire cinquante ans plus tard. Les musiciens éclectiques, prolifiques et hors du temps ont tendance à être mes modèles. La musique éternelle est le Saint Graal.